• MANUFACTURE JULES VIEILLARD & CIE (Attribué à) : Lustre avec centre en faïence suspendu
  • MANUFACTURE JULES VIEILLARD & CIE (Attribué à) : Lustre avec centre en faïence suspendu
  • MANUFACTURE JULES VIEILLARD & CIE (Attribué à) : Lustre avec centre en faïence suspendu
  • MANUFACTURE JULES VIEILLARD & CIE (Attribué à) : Lustre avec centre en faïence suspendu
  • MANUFACTURE JULES VIEILLARD & CIE (Attribué à) : Lustre avec centre en faïence suspendu
  • MANUFACTURE JULES VIEILLARD & CIE (Attribué à) : Lustre avec centre en faïence suspendu
  • MANUFACTURE JULES VIEILLARD & CIE (Attribué à) : Lustre avec centre en faïence suspendu

Faïence à émaux en relief à cloisons d’engobe, fer forgé et bronze doré
La monture de ce plafonnier a été réalisée en fer forgé et comporte un centre en faïence suspendu. Ce centre à la panse ovoïde et godronnée est orné d’un décor peint en émaux cloisonnés en relief. Ce décor d’inspiration extrême-orientale représente une branche de cerisier en fleur, des bambous feuillagés et d’autres espèces végétales. Dans les parties haute et basse de cet élément se déploie une frise de palmettes lancéolées d’inspiration perse ou turque.

En raison du décor caractéristique du centre en faïence, la réalisation de ce lustre est attribuée à la manufacture Jules Vieillard & Cie de Bordeaux, active de 1845 à 1895. Le 6 février 1845, Jules Vieillard (8 juin 1813 – 17 septembre 1868) reprend la manufacture de David Johnston, située dans les anciens moulins des Chartrons, quai de Bacalan à Bordeaux, qui avait fait faillite l’année précédente. Il s’agit alors d’une société en commandite par actions sous le nom de Jules Vieillard & Cie. Jules Vieillard arrive à redresser de façon significative l’activité de la faïencerie et, dans les années 1860, celle-ci devient la troisième de France après Sarreguemines et Creil-Montereau. À la mort de Jules Vieillard en 1868, ce sont ses deux fils, Albert (1841-1895) et Charles (1842-1893) qui reprennent les rênes de l’affaire et diversifient la production en faisant d’importantes innovations artistiques. L’apparition de nouvelles techniques, comme celle des émaux en relief consacrée à l’Exposition Universelle de 1878, est accompagnée de l’arrivée de nouvelles sources d’inspiration, notamment grâce à Amédée de Caranza. Il intègre la faïencerie en 1875 et introduit un répertoire décoratif extrême et moyen-oriental. Le lustre que nous vous présentons ici participe bien de ce renouveau, son décor étant fortement inspiré des productions japonaises. Le motif de la fleur de cerisier devient alors extrêmement courant dans les productions de la manufacture. Le centre en faïence de ce lustre est décoré selon la technique mise au point par Théodore Deck en 1874 : les émaux à cloison d’engobe. Ce serait lors de l’arrivée d’Amédée de Caranza que cette technique fut introduite à la manufacture de Bordeaux. Un autre lustre avec centre en faïence suspendu attribué à la manufacture des frères Vieillard est illustré dans l’ouvrage de Jacqueline du Pasquier, J. Vieillard & Cie, Histoire de la faïence fine à Bordeaux (p. 85). Ce dernier comporte une monture en laiton et un centre en faïence au décor d’inspiration japonisante réalisé en émaux en relief cernés. L’Exposition Universelle de 1878 à Paris va consacrer cette nouvelle production. C’est lors de cette exposition que la manufacture expose l’exceptionnelle fontaine ottomane désormais conservée au Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux (inv. 73.1.428). Les années 1880 annoncent peu à peu le déclin de la manufacture, notamment suite au départ d’Amédée de Caranza. Les deux frères meurent successivement en 1893 et 1895, ce qui signe de manière définitive la fermeture de la manufacture, le 20 août 1895.

Style:
Napoléon III

Époque et provenance:
Vers 1878

Condition:
En très bon état

Dimensions:
Largeur 62cm
Hauteur 85cm

Statut
Disponible


Télécharger la fiche PDF Imprimer

Partagez cet objet sur vos réseaux favoris : Image not found Image not found Image not found Image not found Image not found

Arts Décoratifs du XIXè siècle

Mobilier , Objets d'art du 19ème siècle.

Réseaux sociaux
Image not found
Image not found
Image not found
Image not found

Boutique des cheminées

120, rue des Rosiers
93400 Saint Ouen

Horaires :
Le Vendredi de 10 à 12h30
Du Samedi au Dimanche de 10h à 18h,
le Lundi de 10h à 16h et tous les jours sur RDV.

Contacts :
tel : +33 (0)6 60 62 61 90

Marché Paul Bert

Marché Paul Bert au coeur des Puces de Saint Ouen.
Allée 6 Stand 83
93400 Saint Ouen

Ouvert les samedis et dimanche de 10h à 18 heures

Showroom de Saint Ouen

Merci de nous téléphoner pour tout renseignement, ou adressez un email afin de recevoir l'adresse et l'itinéraire.
Horaires :
Uniquement sur rendez-vous, tous les jours de la semaine.

Contacts :
phone : +33 (0)6 60 62 61 90
           +33 (0)1 42 25 12 79